Élection des représentants au conseil communautaire > La Courneuve compte faire entendre ses voix

Les sept représentants de La Courneuve appelés à siéger au conseil communautaire de Plaine-Commune ont été élus lors du dernier conseil municipal. La diversité politique est largement représentée.


Sept élus de La Courneuve ont été élus par leurs pairs pour siéger au conseil communautaire de Plaine Commune. Les sept élus sont Gilles Poux, comme maire, Perrine Crosnier et Marie-Christine Labat pour le groupe communiste et apparentés, Daniel Goldberg et Bacar Soilihi pour le groupe socialiste, Didier Schulz pour les Verts et Jean Peyronnel pour l’opposition. D’autre part Laurent Thibaut (MRC) siègera à la Commission locale d’évaluation des charges transférées (Clect). Son suppléant sera Anthony Couteau Russel (sans étiquette). La diversité des opinions courneuviennes sera donc représentée au conseil communautaire et, le maire l’a signalé, «en dépassant le cap des représentations mathématiques des différentes sensibilités du conseil municipal et en décidant d’aller au-delà de la loi dont les termes auraient pu écarter l’opposition». Mais, pour l’édile «il est nécessaire que l’opposition puisse être entendue dans le cadre de plaine-commune». Pour Daniel Goldberg, qui annonce sa démission de son poste d’adjoint au maire pour cause de cumul des mandats (il est également conseiller régional), se félicite «du temps de la réflexion, un peu long à notre goût mais mené complètement et sereinement avec les citoyens et les associations».François Nivet, pour les élus communistes et apparentes, développait l’idée que l’entrée au sein de Plaine Commune donnait plus de force pour satisfaire les besoins des Courneuviens. Et qu’il fallait poursuivre le travail de concertation, de démocratie participative, impulsé dans notre ville. Pour Didier Schulz, des Verts, qui parle de l’entrée dans Plaine-Commune comme d’une aventure, «c’est en toute logique que nous intégrons cet outil qui je pense sera utile» avant de se féliciter que la diversité qui existe au sein du conseil municipal se manifeste dans les faits. Premier bénéficiaire, Jean Peyronnel, chef de file du groupe divers droite. Sans cacher son opposition au choix municipal d’intégrer Plaine-Commune, il espère que «dans ce contexte de diversité La Courneuve soit plus soudée, plus forte pour porter les besoins des Courneuviens».Quant à l’extrême gauche, ni le Parti des travailleurs, ni Lutte Ouvrière n’avait souhaité présenter de candidats. Premier conseil communautaire «newlook», affublé de ses nouveaux élus, le 11 janvier prochain.

Cyril Pacouret