.
.
Regards, le magazine de la ville .. .

n°250 - du jeudi 8 au mercredi 21 novembre

 L'événement




Entretien avec Laurent Thibaut, adjoint au maire délégué à l’urbanisme. 


« Forts de nos valeurs humanistes nous n’avons pas laissé la ville aux promoteurs »



Regards : Des chantiers, des grues, des quartiers qui se transforment…quelle est la philosophie générale de cette rénovation tous azimuts   ?
Laurent Thibaut : Nous sommes en transition entre notre histoire et notre devenir. Nous avons un passé riche que nous devons préserver pour ouvrir de nouvelles perspectives. Des champs de maraîchers, en passant par l’ère industrielle avec Champagnole et Babcock, pour arriver aux logements du 17-Octobre-1961 ou à la place de la Fraternité, on poursuit notre histoire commune. Et l’on « reconstruit » de la ville en pensant avant tout à la qualité. Lorsque nous voyons les logements du FIAC, on peut être heureux de cette opération immobilière d’une grande qualité architecturale. Forts de nos valeurs humanistes, nous n’avons pas laissé la ville aux promoteurs.

R. : Le problème reste tout de même le commerce de proximité   ?
L. T. : Nous sommes au tout début d’une période de reconstruction commerciale. Ne nous leurrons pas, nous sommes au creux de la vague et il nous faut être plus sévères sur les règles d’enseignes, plus imaginatifs sur le droit de préemption, pour faire avancer l’offre de proximité. Mais ne soyons pas négatif, les choses avancent comme aux Quatre-Routes où une boucherie traditionnelle et une brasserie vont ouvrir prochainement leurs portes. Mais c’est vrai qu’en ce domaine, il nous faut être plus offensif.




..haut de page ---------------Tous droits réservés © 2009 VLC Réalisation Webmastering COMTOWN