.
.
Regards, le magazine de la ville .. .

n°301 - du jeudi 24 déc. au mercredi 6 janv. 2010

 L'actualité




Démocratie locale 


Un budget préparé dans la douleur



Le débat d’orientation budgétaire a été le moment fort du Conseil municipal du 17 décembre. Le budget sera voté le 28 janvier prochain.



Nous publions ici quelques extraits de la discussion :

Daniel Goldberg ( Parti socialiste ) attirait l’attention des conseillers sur les six points que son groupe souhaitait voir abordés dans l’élaboration du budget : le financement des classes de neige, de la vidéo surveillance, la mise en place d’actions de médiation dans le secteur culturel. La rénovation de l’espace jeunesse Guy-Môquet, de la Maison de l’Enfance, la mise en place d’actions concrètes pour soutenir les familles courneuviennes suite aux effets prolongés de la crise et enfin la transparence et la séparation des coûts pour les actions de communication et de la vie associative.
Anthony Couteau-Russel ( Majorité municipale ) rappelait l’importance de l’accès à la culture, domaine référent de transversalité. La réforme de la taxe professionnelle risque de réduire le financement de la culture. Cela mettra en danger l’existence des artistes et des compagnies. Les citoyens n’auraient plus que des industries culturelles basées sur la rentabilité. Il souhaite que la ville accorde un peu plus à la Culture, soit 6 % de son budget au lieu des 5 % actuels.
Laurent Santoire ( Parti Communiste, majorité municipale ) insistait sur la nécessité de se battre pour le modèle de société que l’on souhaite.
Nabiha Rezkalla ( Majorité municipale ) précisait que la vigilance financière était de mise. Les dépenses ne peuvent être supérieures aux recettes. « Il vaut mieux faire peu mais bien ».
Jean-Michel Villeriot ( Lutte ouvrière, majorité municipale ) souhaitait, qu’au sein du personnel communal, les emplois nouveaux soient l’occasion de créer des postes et non pas d’en transférer d’un service à l’autre.
Stéphane Troussel ( Parti socialiste ) relevait que la politique du gouvernement conduit à une régression sociale fondamentalement injuste. « Après les attaques contre les collectivités territoriales, la santé et la protection sociale vont être ciblées. »
Muriel Tendron-Fayt ( Parti communiste, majorité municipale ) rappelait qu’à Plaine Commune, les élus de toute tendance politique ont constaté la baisse programmée des revenus pour les collectivités territoriales.
Gilles Poux ( Maire ) concluait les débats en calculant que les différentes mesures prises par le gouvernement ces deux dernières années ont généré 12 milliards d’exonérations d’impôts pour les couches les plus favorisées de la population. « Le budget de la Ville se prépare dans la douleur, mais, il est porteur d’ambitions au service de la population. Les charges de personnel augmentent de 1,7 % et représentent 63 % du budget de fonctionnement. Pour les seniors, par exemple, un poste de formateur en informatique va être créé. Grâce à la réforme du quotient familial, la fréquentation des centres de loisirs a augmenté de 17 à 18%, ce qui représente un coût supplémentaire de 200 000€ sur le budget. »

Le conseil municipal a aussi adopté, entre autres, la revalorisation des tarifs des services publics communaux au 1er janvier 2010, la révision simplifiée du plan local d’urbanisme ( PLU ) modifiant le périmètre de protection des jardins cultivés avec une concertation préalable.
À l’unanimité, les conseillers municipaux ont témoigné leur solidarité avec les salariés intérimaires sans papiers en lutte en appliquant aux résidents Courneuviens le tarif minimum sur les prestations municipales et en versant une subvention de 1000€ à leur syndicat. Ils ont également voté à l’unanimité le vœu pour la mise en œuvre du droit à l’eau.

Marie-Paule Richonnier




..haut de page ---------------Tous droits réservés © 2009 VLC Réalisation Webmastering COMTOWN