.
.
Regards, le magazine de la ville .. .

n°304 - du jeudi 4 au mercredi 17 février 2010

 L'actualité




Budget 2010 


Pas d’augmentation des impôts et poursuite du programme municipal



À l’ordre du jour du Conseil municipal, le budget primitif et quelques autres décisions importantes. Retour sur réunion.



Jeudi 28 janvier 2010, le Conseil Municipal a voté le budget primitif 2010 d’un montant de 55 053 000 € en recette de fonctionnement (53 104 000 € en dépenses, soit une épargne nette de 1 538 000 € ) et de 9 963 000 € en recette d’investissement pour 12 431 000 € de dépenses. 7 331 000 € sont dédiés aux opérations en cours ou inscrites au Plan Pluriannuel d’Investissement comme la construction du groupe scolaire Joséphine-Baker, l’acquisition de lots à la Cour des Maraîchers, la préparation à la démolition du groupe scolaire Romain-Rolland, les études pour la réhabilitation du Centre de santé,…
Adopté avec 7 abstentions

Ils se sont exprimés :
Danielle Haenn, adjointe au maire, déléguée aux finances locales, à la commande publique et aux moyens généraux, rappelait : « Le budget 2010 a été élaboré avec la volonté politique de mettre en œuvre les orientations municipales sans avoir recours à une augmentation de la fiscalité locale tout en gardant l’objectif d’obtenir une épargne nette d’au moins 1 500 000 € et de limiter le recours à l’emprunt. L’exercice a été difficile dans un environnement financier contraint. La réforme annoncée des collectivités territoriales remet en cause le service public local et la démocratie de proximité. » Elle appelait l’ensemble des élus à se battre pour maintenir un service public de qualité au service des Courneuviens.

Stéphane Troussel, (Parti Socialiste) a déploré que le budget n’ait pas été préparé avec un minimum de travail en commun avec les élus de la minorité municipale. « Il n’y a rien d’inacceptable, mais nous manquons de précisions sur certains choix comme le développement des espaces de démocratie, La Courneuve 2010 –initiative municipale trop onéreuse-, la réhabilitation du CMS, le coût pour la ville de la crèche inter entreprises, la préemption des baux commerciaux, … C’est pourquoi le Groupe socialiste s’abstient. »

Laurent Santoire, (Parti Communiste) a souligné que « ce n’est pas en chicanant sur le budget de La Courneuve que l’on va avancer. Il faut combattre les choix politiques du gouvernement. »

Cécile Duchêne, (Lutte Ouvrière) s’est alarmée du transfert de l’instruction des dossiers de RSA à la CAF en juin 2010. Ils sont actuellement instruits par le service Action Sociale. (lire cet article)

Le Maire, Gilles Poux, concluait les interventions en se félicitant « d’un budget sérieux et qui n’hypothèque pas les finances de la ville et donc de ses habitants. Il y a eu un vrai travail d’optimisation de nos services. En 2010, 33 500 emplois de fonctionnaires vont disparaître dans les fonctions publiques. Si l’on appliquait les règles de l’État, il faudrait réduire le personnel communal. Nous avons décidé de maintenir l’emploi pour plus de services à la population et d’en créer quatre dans des secteurs où il y a des besoins comme celui des seniors avec la création d’un poste de formateur en informatique.

Marie-Paul Richonnier




..haut de page ---------------Tous droits réservés © 2009 VLC Réalisation Webmastering COMTOWN